Colibri à gorge grenat

Lamprolaima rhami - Garnet-throated Hummingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Lamprolaima

  • Espèce
    :

    rhami

Descripteur

Lesson, R, 1839

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 5.6 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les mâles adultes, les parties supérieures sont vert brillant métallique devenant vert plus bronze sur la partie postérieure du corps et variant du pourpre métallique au noir violacé sur les rémiges. Les rectrices sont entièrement noir pourpré, les grandes couvertures alaires vont du roux au châtain et ont des bordures violet sombre.
Les côtés de la face, allant des lores jusqu'aux oreillons et au bas de la gorge varient du noir velouté au bronze pourpré. On aperçoit très nettement une petite tache blanche en arrière de l'œil. Le menton et la gorge forment une magnifique bavette rouge-violet. Cette dernière est enveloppée par un zone gutturale noire et soulignée par une épaisse bande pectorale composée de couleurs vertes et noires aux reflets métalliques. Les couleurs de la gorge ont des nuances différentes selon l'angle de lumière avec lesquelles elles sont perçues.
La poitrine, les côtés du corps, les flancs sont irisés de vert. La partie basse de l'abdomen est plus ardoisée, la touffe fémorale et les plumets des pattes affichent une couleur argentée. Les iris sont bruns, les pattes sont sombres, le bec noir.

Chez les femelles adultes, le plumage est assez semblable à celui de leur partenaire, mais le vert métallique du dessus est plus bronzé, les côtés de la tête sont moins noir irisé et plus grisâtres. Il y a uniquement quelques plumes métalliques éparses sur la gorge qui est majoritairement chamois-brun. La tache magenta de la gorge peut être réduite. Les autres plumes des parties inférieures varient surtout du gris sombre au noir fuligineux. Les rectrices externes sont terminées de gris-brun. La tache postoculaire blanche est extrêmement discrète et parfois elle se termine par une rayure oculaire.

Les immatures mâles ressemblent à leur mère, mais il y a une grande variété de mouchetures métalliques bleues sur la gorge.
Par rapport à leur corps, les Colibris à gorge grenat on un bec relativement court et fin. La bavette couleur améthyste lui donne un aspect assez semblable à celui du Colibri de Rivoli. La magnifique bavette couleur magenta est entièrement entourée par une zone noire sur la région auriculaire. Le bec est extrêmement bref, ce qui influence nettement son régime alimentaire.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Garnet-throated Hummingbird,
  • Colibrí Alicastaño,
  • Granatkehlnymphe,
  • Smukkolibrie,
  • Colibrì golagranata,
  • Granatstrupig kolibri,
  • Granatkolibri,
  • medovec hrdzavokrídly,
  • kolibřík rezavokřídlý,
  • Granatstrubet Kolibri,
  • granaattikurkkukolibri,
  • colibrí golagranat,
  • tęczownik,
  • Гранатовогорлый колибри,
  • ガーネットハチドリ,
  • 红喉蜂鸟,
  • 深紅喉蜂鳥,

Voix chant et cris

Le chant est une série de gazouillis secs, craquants et bourrus qui se mèlent à des notes gargouillantes et nasales. Les cris aigus ont une tonalité nasale et forment une série de "tis-i-tyu-tyu" légèrement bourdonnants.

Habitat

Les Colibris à gorge grenat vivent dans les forêts de nuages et dans les forêts mixtes et humides dans lesquelles sont associés les chênes et les pins. On peut également les apercevoir à la lisière des forêts et dans les fourrés qui forment des zones de broussailles secondaires.
Les Colibris à gorge grenat occupent les zones forestières qui sont situées entre 900 et 3 000 mètres d'altitude. Ils nichent en priorité entre 1 500 et 2 300 mètres d'élévation.
Au Honduras, ces oiseaux sont limités aux forêts de nuages et ne grimpent pas plus haut que 1 600 mètres.
Ces colibris de moyenne taille sont considérés comme sédentaires.

Comportement traits de caractère

On ne possède pas d'informations précises et spécifiques sur le comportement social de ces oiseaux. Plusieurs caractères demeurent douteux, notamment le fait de savoir s'ils établissent ou non un territoire permanent pour recueillir les ressources qu'ils estiment comme prioritaires. Sur ce secteur de leur activité les opinions et les points de vue sont légèrement divergeants ou contradictoires. D'après Johnsgard, ces colibris sont peut-être territoriaux, bien qu'aucun rapport officiel ne le signale. D'après del Hoyo, les mâles sont dominants dans un petit territoire duquel ils extraient leurs ressources alimentaires.

Alimentation mode et régime

Les Colibris à gorge grenat se nourrisssent principalement de nectar qu'ils trouvent dans les arbustes, dans les plantes du genre Inga ou Erythrina. Les insectes sont capturés par les mâles qui les poursuivent dans les airs entre 1 et 10 mètres au-dessus du sol.

Reproduction nidification

Au Mexique, la saison de reproduction se déroule de décembre à mars sur le versant Pacifique, et d'avril à mai sur le versant Atlantique ainsi que dans la province d'Oaxaca. La description détaillée du nid est due à Rowley qui a découvert les 2 premiers au cours de l'année 1966. Ils étaient placés près d'un ruisseau sorti de son lit où les racines des buissons et des arbres étaient très apparentes. Le nid était arrimé par des toiles d'araignée aux racines exposées et la structure était composée de mousses vertes et de végétaux. Une large feuille et des épines de pins participent à la structure intérieure du nid qui a de grandes dimensions intérieures à la base (parfois plus de 80 mm). La forme du nid est très particulière, elle ressemble à celle d'un "pee-wee" (contopus) plus qu'à celle de tout autre colibri. Il est placé au bas d'une racine. D'autres nids sont des constructions plus ou moins volumineuses dont les structures ont étés améliorées par l'ajout de matériaux provenant d'anciens nids abandonnés, à faible élévation au dessus du sol. Une longue queue d'épines de pins pend en dessous du nid, formant une longue traîne.

Distribution

Cet oiseau-mouche vit majoritairement au Mexique, de Guerrero dans l'ouest jusqu'à Puebla dans l'est. Son aire mexicaine s'étend vers le sud-est jusqu'à la frontière du Chiapas et du Guatemala. De là, elle se poursuit en Amérique centrale vers le Salvador et le Honduras, ces 2 pays constituant la limite extra-orientale de son territoire. dont la superficie est estimée à 471 000 kilomètres carrés. En dépit de la relative grande taille de son aire, cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en races.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colibris à gorge grenat ne sont pas globalement menacés. Ces oiseaux, qui sont localement communs, sont tolérants de la modification de leur habitat. Ils acceptent volontiers la transformation de leur site par les humains, dans la mesure où une surface résiduelle d'arbres est conservée. Les endroits où ils peuvent être observés se situent principalement au Mexique, de part et d'autre de l'isthme de Téhuantepec.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/05/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net